Quelle prise de tête !

L’expression prend tout son sens. Mon petit cerveau d’hyperactive mentale, lié à l’hypersensibilité et auparavant aggravé par le trauma, se pose en permanence mille questions. Les prises de tête font partie de mon quotidien. Avant je m’épuisais de fonctionner ainsi. Maintenant, j’en fait mon alliée, et je m’en sers pour résoudre divers problèmes, que ce soit les mieux ou ceux de mes clients.

A chaque fois que je suis confrontée à un problème, je remarque deux facteurs d’aggravation systématique. Si vous voulez aggraver tout problème que vous rencontrez, voici la recette infaillible pour se prendre encore plus la tête:

  • se poser les mauvaises questions ;
  • maintenir ses réflexes inconscients délétères.

Encore une fois, ce sont les astuces de notre cerveau paresseux qui nous mènent à l’impasse. On ne peut pas lui en vouloir. Son rôle est d’économiser de l’énergie dans un but de survie. Alors plus nous maintenons nos vieilles habitudes, même les plus destructrices, moins le cerveau se pose de questions. Il se contente simplement d’appliquer encore et toujours le même chemin neuronal. C’est pour cela qu’il panique dès lors que vous émettez l’idée d’une nouvelle action inconnue.

La méthode que je vais vous présenter est celle que j’utilise au quotidien pour créer mon entreprise, et satisfaire au mieux chacun de mes interlocuteurs. Il s’agit tout simplement d’effectuer la recette ci-dessus à l’opposé, et tout se simplifie comme par magie. Pour l’expliquer au mieux, je vais partir de la méthode que l’on applique tous sans le savoir, et montrer comment la contrer efficacement, dans le fun et sans prise de tête. Inutile de compliquer la chose.

L’art de se poser des questions qui ne rendent pas service

“Pourquoi il m’arrive toujours ça ?”

“Comment je fais pour toujours me retrouver dans des galères incroyables ?”

La Bible dit “demande et tu recevras”. Google n’a rien inventé, notre cerveau est capable depuis longtemps de créer des réponses à toutes ces questions. Ainsi, lorsque vous vous questionnez de la sorte, une petite voix cynique dans votre esprit se fera un plaisir de vous répondre “Parce que tu es débile, irresponsable et surtout incapable de mener un projet correctement. Regarde, tout le monde fait mieux que toi !”. Admettez que j’exagère à peine !

En partant sur de telles bases, vous comprenez pourquoi le problème s’aggrave. Le cerveau répond bêtement à chaque question qu’il reçoit. Heureusement, la solution pour faire le switch est très simple. Il suffit de se poser de nouvelles questions. Tony Robbins procède ainsi pour réfléchir, il insiste lourdement sur le pouvoir des questions pour l’accomplissement de soi.

Vous avez par vous-même constaté à quel point de simples questions peuvent nous décourager, il s’agit là d’un pouvoir destructeur. Pour quitter le côté obscur de la Force (désolée, c’était trop tentant), il faut apprendre à se poser de nouvelles questions.

La recette pour se poser des questions constructives est simple :

“Comment + [résultat que l’on souhaite obtenir] ?”

Un exemple : plutôt que de se demander “Pourquoi j’ai toujours de mauvaises notes en maths?”, il faut transformer la question par “Comment puis-je améliorer mes notes en maths?”. De cette façon, au lieu de dépenser votre énergie à vous lamenter, le cerveau est forcé de s’en servir pour imaginer des solutions. C’est ce que l’on appelle la réflexion orientée solution.

Je pense qu’il est très important de se muscler mentalement à penser ainsi. Parce que, même si peut-être (et au final c’est de moins en moins probable au fur et à mesure que l’on acquiert ce réflexe) ce résultat n’arrive pas, la recherche de solution n’est-elle pas plus agréable que la dévalorisation? Ne pensez vous pas que vous vous sentiriez mieux en terme de confiance en soi en appliquant ce nouveau type de questionnement ?

Venons en au second comportement auto-destructeur…

Répéter bêtement les mêmes actions et attendre un résultat différent

La création d’habitudes positives est un sujet passionnant pour beaucoup d’experts. Ce sont nos habitudes qui créent aujourd’hui la version de nous-même de demain.

Tous les jours, nous répétons des centaines de choix inconscients. Et certains ne nous rendent pas service. Lorsque nous sommes confrontés à un problème, nous réagissons souvent par réflexe. Et si la solution passait par une attitude nouvelle? Je sais que dit comme cela c’est facile, mais à appliquer c’est autre chose. Pourtant, le simple de fait de cesser consciemment de réagir comme un pantin est un des rares outils à avoir transformé ma vie en profondeur. Plutôt que de me lamenter par réflexe, je pars beaucoup plus rapidement à la recherche de solutions.

Voici comment je procède : lorsqu’un obstacle ou tout autre désagrément survient sur ma route, j’observe. Au lieu de râler immédiatement, je regarde comme si j’étais une simple spectatrice. Avec une grande inspiration ventrale, sur plusieurs secondes, j’ai le temps de réfléchir aux questions aidantes.

J’applique cette méthode depuis plusieurs années maintenant. J’admets que je suis toujours en train de batailler avec certaines réflexions négatives. Nous sommes humains et il est normal de ne pas maîtriser du premier coup le mode de pensée orienté solutions. Mais rien qu’en changeant une pensée positive pour éliminer une négative change notre perception pour le meilleur. Alors pourquoi s’en priver ?

Prenez soin de vous.

PS : évènement mondial imminent

La semaine dernière, j’ai eu l’honneur d’assister en avant-première à la révélation du Qodao de Sébastien Gourrier, le fondateur de SG Autorépondeur. Si la méthode que je viens de vous présenter est déjà très puissante et inspirée des grands leaders, accrochez bien vos ceintures pour ce qui vous attend avec le Qodao. Si vous voulez savoir comment ce militaire a tout quitté pour créer une société à succès qui rand service à des milliers d’utilisateurs, cliquez ici. Moi-même je m’en sers depuis quelques jours, et j’ai déjà obtenu des résultats positifs sur un investissement boursier !