Aujourd’hui j’ai décidé que j’allais jeûner pendant 24 heures

Une drôle d’idée ? Pas si folle en fait. Jeûner pendant 24 heures est même conseillé par des chercheurs en nutrition. Certains vont même jusqu’à préconiser de jeûner pendant 24 heures deux fois par semaine.

Je me suis lancée aujourd’hui. A l’heure du bilan, je le conseillerai à tous, pour deux raisons :

  • le jeûne a des vertus santé ;
  • si vous voulez apprendre à vous connaître, jeûner pendant 24 heures sera très instructif.

Alors voilà. Avant de proposer des conseils aux gens, je les teste. Je me suis documentée sur le sujet. J’ai trouvé des témoignages très étonnants. Hier soir j’ai pris un bon repas avec un bon vin. Puis j’ai commencé le jeûne, avec ma bouteille d’eau pour compagnon de route.

Le jeûne hydrique se fait en buvant de l’eau à volonté, contrairement au jeûne sec.

 

Et puis mon programme du dimanche était journée transport, en route pour l’atelier Qodao de demain. Parfait pour un jeûne, peu d’efforts physiques. En revanche j’ai quand même fait carburer mon cerveau pour écrire, et ma créativité était au rendez-vous. D’ailleurs la covoitureuse qui m’a conduit sur une partie du trajet a déjà fait cette expérience de jeûne. Elle m’a conseillé de recommencer à manger en douceur, avec des aliments doux tels que des légumes.

Résultat?

Je n’ai pas observé de fringale particulière. Voir la nourriture ne me frustrait pas outre mesure. Un résultat très doux en somme. Très différent de bien des lectures sur le net. Tout dépend des conditions internes et externes au cours de l’expérience. Si j’étais fatiguée j’aurais peut-être moins bien vécu la chose.

Beaucoup ressentent des douleurs plus ou moins intenses : maux de tête ou crampe au ventre. Il semblerait que ce soit des symptômes de détoxification. Ce qui est recommandé dans une telle situation est de rompre le jeûne. Par exemple en prenant un potage, ou tout autre aliment redonnant des nutriments sans grosse dose de sucre (amandes…).

J’ai ressenti un coup de barre pendant les dernières heures du jeûne, mais beaucoup moins intense que le coup de barre après avoir à nouveau mangé. Ceci dit, j’ai pris directement un repas assez lourd… Ce qui n’était pas très malin.

En quoi une telle expérience vous permet de savoir un peu mieux qui vous êtes

La connaissance de soi passe d’abord par le corps. C’est notre corps qui contient les émotions, au point d’en modifier notre ADN. Les tests et avis extérieurs peuvent vous donner des indices. Mais beaucoup d’avis extérieurs sont erronés. Votre propre avis sur vous-même est erroné.

En se recentrant sur les ressentis du corps, en apprenant à s’écouter, on se connaît en fait de mieux en mieux.

Cela paraît tellement trivial que l’on se demande pourquoi c’est si difficile d’être qui l’on veut être. Moi-même je cherche encore, je ne comprends pas tous les signaux que j’émets. C’est un long et passionnant chemin.

D’un point de vue moral, j’ai ressenti quelques baisses de régime au cours de ces 24 heures sans m’alimenter. Un léger coup de blues vers la fin, et un vrai plaisir de manger à nouveau. Je n’étais pas affamée, mais j’avais hâte de manger. La sensation de manque était quand même présente.

Jeûner pendant 24 heures par semaine est aussi un vrai plus pour votre santé

Notre tube digestif est comme un ordinateur. Si on ne l’éteint pas une fois de temps à autres, il surchauffe et ne peut pas faire toutes ses mises à jour. L’organisme a besoin de repos, et le jeûne est une technique ancestrale pour le lui donner.

Je ne sais pas encore si je franchirai le pas de jeûner 24 heures 2 fois par semaine. Mais je sais que je renouvellerai l’expérience des 24 heures. Même après avoir à nouveau mangé je me sens plus légère. La fatigue est liée à la digestion mais je sens que quelque chose à changé. Je ne l’explique pas encore, mais j’ai déjà moins envie de sucre. Moi qui suis droguée au chocolat, j’ai renoncé à ma dose de ce soir. Ceux qui me connaissent bien sauront que c’est très inhabituel.

Essayez une fois, et voyez ce que cela produit en vous. Que l’expérience soit agréable ou désagréable, vous aurez fait un pas de plus vers la reconnexion avec vous même. Vous pouvez partager votre expérience sur la page Facebook Hermione Bily, ou bien directement m’envoyer un e-mail avec vos questions en répondant directement à une de mes newsletter. J’y répondrai personnellement.

Prenez soin de vous !