Etre minimaliste, c’est quoi?

Je suis minimaliste car je cherche au quotidien à me désemcombrer du matériel inutile, et à ne garder que ce qui est vraiment utile. Ce n’est pas tous les jours simple, mais les résultats sont là. Au cours d’une recherche pour le QODAO (qu’est ce que c’est ? Cliquez ici pour avoir l’explication en 7 minutes), je suis tombée sur cette vidéo :

 

Oui oui, mon travail consiste à chercher et regarder des vidéos de ce genre. Oui c’est agréable de s’amuser dans son job 😉

Bref, en écoutant cette intéressante demoiselle, j’ai réalisé que j’étais minimaliste sans m’en rendre compte !

Vous pouvez devenir minimaliste pour des raisons énergétiques

En quoi être minimaliste vous reconnecte un peu plus avec qui vous êtes ? C’est simple : vous apprenez à être heureux sans dépendre de l’environnement. Ne pas posséder cette paire de chaussures que vous ne porterez que deux fois cette année ne posera plus de problème.

Pour ma part, le minimalisme que j’ai adopté sans le savoir est lié au fait que je déteste faire les magasins. Je ne supporte pas d’aller m’entasser dans des centres commerciaux pour ressortir les bras chargés de sacs remplis d’objets qui ne me conviennent pas plus que ça. ‘Mais j’en ai sûrement besoin’… Et au final je ne me sers pas vraiment de tout.

Ceci dit, j’achète toujours en urgence car je procrastine sur les boutiques. Ce qui n’est pas vraiment malin non plus. Le tout, comme d’habitude, c’est de trouver un équilibre.

La philosophie du minimalisme est intéressante. On pourrait croire qu’il s’agit de quelque chose de contraignant, qui nous impose de vivre avec peu. Alors que ce n’est pas du tout ça.

Nettoyer sa vie matérielle pour purifier son intérieur spirituel

Mon titre fait peut-être un peu pompeux dit comme ça. Mais pensez-y. La symbolique du nettoyage, de l’allègement est juste énorme dans nos vies. Si on est trop encombrés, on ne se sent pas bien, à l’étroit. Quelle est la première chose que fait une fille agressée ? Et oui, elle se douche car elle se sent salie.

Si vous vous sentez fatigué, irrité, commencez d’abord par regarder autour de vous. Que voyez-vous ? Si c’est le bordel, c’est la résultante de vos choix précédents, à savoir laisser traîner une chose, puis une autre.

Alors un premier pas pourrait être de ranger quelques trucs. Pas besoin de se lancer dans un ménage de printemps à chaque fois. Mais ranger et se débarrasser des choses dont on ne se sert plus, si on le fait quelques minutes par jour, c’est un peu plus d’espace libéré.

Je suis un peu comme ça, c’est pour cela que je prends cet exemple. J’aime l’ordre, le fait de ne pas avoir une déco surchargée. Mais dès que je suis un peu fatiguée, cela se voit tout de suite. Ma table ne fait plus place nette, et cela contribue à me fatiguer un peu plus. Car mon cerveau doit traiter ces informations même si je n’en suis pas consciente. Je m’envoie des messages de “cela est prêt de moi, peut-être dois-je m’en occuper”. Et il va se poser en boucle la question sans que vous ne vous en rendiez compte.

Soigner son environnement fait partie du processus de se soigner. Alors, par où allez vous commencer ?

Comme toujours, prenez soin de vous.

 

PS : Si vous ne savez pas trop par où commencer pour remettre de l’ordre dans votre vie, vous pouvez lire le best-seller de Marie Kondo sur le sujet, cliquez ici pour en savoir plus.