L’année 2015 a été une des meilleures années de ma vie. Et pourtant, vu de l’extérieur on pourrait croire qu’elle était catastrophique. Il ne faut pas se fier aux apparences, car je commence 2016 avec la certitude que l’année sera remplie de merveilleux moments. Dans le livre “J’ai frôlé la mort” je mentionne l’importance des rituels de vie, des habitudes. Je tenais à creuser ce sujet que je trouve très important pour devenir résilient.

2015 a commencé en tant que chômeuse pour moi. J’ai passé le réveillon seule avec mon compagnon. Je n’étais pas heureuse, et j’avais honte de l’affirmer car je me trouvais ingrate. J’avais un toit et un amoureux adorable, un diplôme d’ingénieur en poche et de bons contacts professionnels. Si cela n’allait pas, c’était entièrement de ma faute !

En fait, je ne savais pas ce que je voulais, et ma vie manquait de sens. Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire.

Au fil des mois, j’ai connu une véritable métamorphose intérieure. J’ai doublé ma fréquence de lecture, et je me suis enfin écoutée. Mon problème était que je passais systématiquement le bonheur des autres avant le mien. Il en résultait un épuisement total et un manque de goût à faire les choses. La somme de mes actions était des choses faites pour faire plaisir à mes proches, ou bien ne pas les inquiéter. Je me suis privée de voyages qui me tentaient parce que Monsieur n’avait pas envie de me suivre, et j’avais peur d’y aller seule. Aujourd’hui je vous écris depuis l’Espagne où j’ai délibérément choisi de m’y rendre seule. Une décision qui m’apporte en ce moment même une profonde joie car j’y découvre des lieux et des personnes exceptionnels. Cela était impensable l’année dernière, je n’aurais jamais eu le courage de faire une telle chose. Mais maintenant tout a changé. Je suis mon cœur et ne prête plus attention au jugement des autres. Je sais que je dispose de toutes les ressources pour vivre pleinement.

En 2015, j’ai littéralement changé de vie. J’ai déménagé à l’autre bout de la France pour suivre mon amoureux. J’ai trouvé un travail qui me plait. J’ai fait de merveilleuses rencontres. Je me suis fiancée et… nous avons rompu. Et nous sommes bien plus heureux ainsi. J’ai créé ce site web, projet qui me tenait à cœur depuis des années. J’ai atteint mon poids santé et je me suis musclée, je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau. J’ai gagné en énergie et je ne sais plus ne pas être enthousiaste, quels que soient les évènements. Bref, un bilan tellement positif que je n’y aurais jamais cru au 1er janvier de l’année dernière.

Suivre ce que l’on souhaite réellement peut être parfois difficile et effrayant, et il faut assumer ses actes en conséquences. J’ai pleuré lors de la rupture dont j’étais responsable. Ce serait mentir de dire que la peur de l’inconnu ne m’effrayait pas. J’ai eu très peur, et j’ai affronté cette peur. C’était la bonne décision. J’avais des problèmes au travail, je ne me sentais pas respectée. Alors j’étais prête à le quitter même s’il me plaisait si les conditions ne changeaient pas. Et les conditions ont changé. Nous sommes les seuls responsables de notre bonheur.

 

Ce rituel magique qui ne prend aucun temps supplémentaire à implémenter

La somme de tous ces heureux évènements n’est pas due au hasard. J’ai pris des décisions qui ont entraîné cela. Je suis responsable de mes joies tout comme j’ai été responsable de mes peines. Se sentir bien au quotidien est simple. Je ne dis pas que c’est facile, mais le processus est simple :  il suffit de le décider.

Un tout petit rituel m’a accompagnée tout au long de l’année, et m’a soutenue dans les moments difficiles. Il est tellement simple que vous ne me croirez pas tant que vous ne l’aurez pas expérimenté par vous-même.

Ce rituel le voici. Tous les matins en me levant, et tous les soirs en me couchant, j’affirme en moi-même, avec une confiance absolue ce petit leitmotiv :

La vie est belle

Et c’est tout.

Je pourrais donner des centaines de conseils pour aller mieux et moins penser au trauma. Mais s’il ne fallait retenir qu’un conseil, ce serait celui ci : méditez au moins 3 min par jour en pleine conscience, et ancrez “La vie est belle” dans votre esprit. Faites le vraiment, tous les jours.

rituel la vie est belle

Je l’ai pensé avec foi tous les jours de l’année. Lorsque je recevais un refus de candidature, lorsqu’il y a eu des drames dans notre pays, lorsque j’ai appris des maladies graves dans ma famille, lorsque j’ai rendu mes proches tristes au moment de la rupture. Mais aussi lorsque j’ai trouvé un travail, lorsque j’ai marché en haut des montagnes, lorsque j’ai voyagé, lorsque j’ai ri à en avoir mal.

Ne me prenez pas au mot, et faites l’expérience par vous-même. Faites vous la promesse de le faire pendant 30 jours. En fait, en l’affirmant en votre fort intérieur, votre cerveau va créer un “chemin nerveux” qui se solidifiera avec le temps et la répétition. C’est exactement le même processus que lorsque vous apprenez une chanson. Avec la répétition, elle s’ancre. Alors répétez des affirmation qui vous servent, encore et encore. Cela fera plus de place pour les affirmations positives, et de facto réduira la place de la négativité.

Faites-moi part des changements que vous observez et racontez-moi votre histoire. Pour cela contactez-moi, je suis toujours heureuse de recevoir vos témoignages. Vous pouvez aussi partager publiquement vos pensées ici via les commentaires.

Meilleurs vœux !

Je vous souhaite une année 2016 remplie de joie. Une santé solide, et des rencontres inoubliables. Prenez soin de vous et de vos proches. Je vous souhaite d’obtenir ce que vous désirez dans la vie, et d’être rempli d’amour au quotidien. Soyez heureux.

Je profite de cet article pour conclure en remerciant toutes les personnes qui ont contribué à cette illumination dans ma vie. Je sais qu’elles se reconnaîtront. Du fond du cœur, merci. Vous êtes géniaux.